La période de la grâce se termine par le retour du Seigneur Jésus pour les siens, comme le montre la première épitre aux Thessaloniciens au chapitre 4 à partir du verset 15. L'Esprit Saint quitte ainsi la terre.

Tous les croyants, c’est-à-dire les seuls vrais croyants nés de nouveau, sont enlevés de la terre. Il ne reste alors plus un seul croyant sur la terre. Il reste sur la terre des personnes qui se disaient croyantes, mais elles n’étaient pas passées par une vraie conversion.

Tous ceux qui ne sont pas passés par une vraie conversion, et qui, de ce fait, refuse l'évangile de la grâce croiront alors au mensonge, Dieu leur envoie une énergie d'erreurs (voir la 2ème épitre aux Thessaloniciens).

Commence alors la période trouble pendant laquelle naîtra un résidu (un reste) juif, un groupe de personnes juives, qui par l’action de L’Esprit de Dieu redécouvrira l’Evangile du Royaume, celui que prêchait Jean la Baptiseur.

Malheureusement, beaucoup de chrétiens ne font pas la différence, pourtant importante entre ces deux évangiles, qui ne s'appliquent pas aux mêmes personnes.

Ceux à qui s'applique l'évangile du royaume, sont exclusivement ceux qui n'auront jamais entendu l'évangile de la grâce, parce qu'ils n'étaient pas nés, ou qu'ils n'étaient alors pas en âge de comprendre ou par ce qu'ils n'ont jamais eu l'occasion de l'entendre.

Comme mentionné plus haut, tous ceux qui auront refusé l’Evangile de la grâce lorsqu’il était prêché (encore aujourd’hui), ne pourront pas croire à l’Evangile du Royaume, au contraire, ils croiront à cette énergie d’erreurs sataniques !